top of page

Un billet écrit par un Palestinien et ma réaction

Khalid Shaka

Bonjour à tous,


Je suis Palestinien, mon père est né à Naplouse et ma mère à Gaza. Certes, je suis partial, mais voici ce que je pense être les fondements d'une paix durable. Faites-moi part de vos réflexions.


Le plus gros problème que nous avons ici concerne la religion. Si nous voulons la paix, nous devons éroder l'emprise ridicule de la religion sur les gens.

Les Israéliens veulent créer un État religieux déclenché par un traumatisme massif et collectif. Compréhensible à bien des égards, et tout aussi déraisonnable.

Les Palestiniens ont été polarisés à l'extrême opposé par les actions israéliennes et maintenant cela s'est enraciné après que des générations aient été élevées dans un environnement aussi empoisonné.

Alors maintenant, nous avons deux faces opposées de la même médaille fanatique.


Je crois que l'idée d'une solution à 2 États est morte, et je crois aussi qu'Israël en tant qu'État strictement juif est également mort. L'extrémisme religieux a rendu les deux solutions impossibles.

Les Palestiniens ne vivent pas dans une démocratie. La démocratie prospère dans les pays riches. Les Palestiniens n'ont rien vu de semblable depuis des générations. Je ne pense pas qu'il soit raisonnable de blâmer les Palestiniens pour avoir produit des leaders toxiques, ce sont généralement les plus toxiques qui arrivent au pouvoir dans des circonstances aussi difficiles. Pensez à ce qui se passe dans les prisons, les pires sont ceux qui dominent.


Les Israéliens, cependant, ont une démocratie, et les Israéliens raisonnables devraient essayer d'orienter leur pays vers une direction plus laïque et se débarrasser du traumatisme nazi de leurs grands-parents.

Je ne connais pas un seul Palestinien qui serait contre le fait de vivre avec les Israéliens dans une société égalitaire. Cependant, une société égalitaire pour tous est fondamentalement incompatible avec le Sionisme. Seuls les Sionistes conscients d'eux-mêmes peuvent résoudre cela.

Les Palestiniens et les Israéliens ont plus de choses en commun que dans leurs conflits.

J'espère que je n'ai offensé personne.


Yossi Patt

Bravo Khalid! En tant que Juif et citoyen Israélien laïc, je suis d'accord avec presque tout ce que vous avez écrit.

Le plus gros problème est en effet la religion. Pas la religion elle-même (je crois que les prophètes qui l'ont écrite ne voulaient que le bien du peuple) mais son interprétation par les adeptes les plus fanatiques de celle-ci. Par exemple, à l'origine, le Jihad était une excellente et belle idée. Cela signifiait: la lutte spirituelle en soi contre le péché. Mais les fanatiques lui ont donné le sens de: une lutte ou un combat contre les ennemis de l'Islam. Quant à la religion juive, j'aime l'idée du peuple élu, si le sens est que les juifs qui ont reçu la loi (la Torah) ont reçu l'ordre de la suivre et d'être un exemple pour les autres. (Lumière pour les Goyim). Mais je repousse des deux mains l'interprétation de certains juifs, selon laquelle, les Juifs sont en quelque sorte les favoris de Dieu. D'ailleurs, et encore une fois je suis Juif laïc, il me semble très naïf de croire que tous les Juifs seulement eux sont des descendants directs de Jacob. Mais, selon moi, la croyance même des Juifs d'appartenir à un grand peuple leur a permis d'accomplir de grandes choses.


Je ne me définis ni comme Sioniste, ni comme de droite, ni de gauche ou pacifiste. Je n'ai rien contre les Sionistes, les religieux, les gens de gauche ou de droite, mais je ne veux tout simplement pas être l'esclave d'une définition de catégorie: me sentir obligé de dire quelque chose, simplement parce qu'un membre de cette catégorie devrait la dire . Je préfère écouter tout le monde et ensuite accepter ou rejeter leurs idées.

- Je salue l'idée de Herzl, le fondateur du Sionisme, selon laquelle la question juive pourrait être résolue par un pays qui leur soit propre.

- Mais je veux que tous les Israéliens aient des droits absolument égaux. Je n'ai pas peur du fait qu'il y aura des millions de Palestiniens Israéliens. Je dis: "Et alors?" Partout dans le monde, certaines nations multinationales ne réussissent pas, mais certaines d'entre elles réussissent en relevant ce défi (Indonésie, Inde). Je n'achète pas le slogan qui est donné par de nombreux dirigeants israéliens: "Un État démocratique et juif": Soit un État est "réservé au peuple juif", soit il est démocratique.

- Les Israéliens qui veulent créer un État religieux sont une minorité.


Je pense qu'avant que les politiciens ne fassent la paix, les gens doivent faire la paix. C'est la raison pour laquelle je ne soutiens aucun parti en particulier et ne participe jamais à des manifestations. En ce moment, je fais ce que je peux faire pour la paix. Par exemple, participer à des groupes comme celui-ci. J'ai également décidé, à 65 ans, de commencer à apprendre l'arabe. Je pars de zéro.


Je vous ai offert mon amitié sur Facebook et je serai très heureux si vous l'acceptez.


Recent Posts

See All

Maelle Zk Bonjour, je me pose une question; quand je croise certaines personnes que je connais dans les couloirs de mon travail ils baissent la tête. Qu'est-ce que ça voudrait dire car j'ai l'impressi

Je souffre de problèmes de concentration depuis des années. Je n'ai jamais reçu le diagnostic de TDAH (Le Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité), donc je n'ai jamais été traité spécifiquement p

On m’a envoyé un texte sur WhatsApp qui m'a beaucoup fait rire. Je l'ai envoyé à des amis. Ils ont adoré aussi. Après cela, j'ai envoyé à l'un de ces amis une réaction sérieuse sur ce que le texte imp

bottom of page