top of page

Qu'est-ce que je dirais à un timide ou un dépressif en tant que quelqu'un qui a vécu cela?

Je n'aime pas que l'on me donne des conseils. C'est pour cela que je n'aime pas en donner aux autres. Lorsque j'étais timide et dépressif, il m'est arrivé souvent d'entendre des conseils et même de lire des livres sur ces sujets. La plupart du temps, les auteurs de ces conseils me considéraient de haut et avec mépris. Leurs conseils étaient moralisateurs. Je sentais qu'ils ne me comprenaient pas, et surtout que ce qu'ils disaient ne me servirait pas à grand-chose. Si c'est le sentiment que vous éprouvez à la lecture de ce qui va suivre, je vous répondrai ceci:

- Comme je vous l'ai déjà dit: je n'aime pas donner des conseils dans ce domaine. La seule chose que je fais dans ce blog est de vous relater mon expérience: ce qui m'a aidé en estimant que cela pourrait vous aider aussi.

- Je ne vous considère ni de haut ni de bas, mais d'égal à égal. Je suis persuadé, alors même que je ne vous connais pas, que vous connaissez des tas de choses que j'ignore. L'inverse est vrai aussi, et que c'est pour cela que l'on peut s'enrichir mutuellement.

- Si l'on vous a collé, à vous et à moi, les mêmes étiquettes, à savoir la timidité et la dépression, cela ne signifie pas que nous souffrons exactement des mêmes problèmes, auxquels s'appliquent les mêmes solutions.

- Je ne me considère pas moi-même comme tout à fait "guéri" de ces maux.

- Plutôt que m'être débarrassé de ma timidité, j'ai appris à la domestiquer, à vivre avec elle. J'ai compris que si je m'acceptais tel que je suis, et que j'acceptais les autres tels qu'ils sont, les autres m'accepteraient aussi.

- Il est tout à fait normal de se montrer timide parfois, il arrive également que l'on soit au contraire trop sûr de soi. Notre vie est rythmée par des cycles: Idéalement, tout cela est harmonieusement bercé par de grandes et longues périodes de confiance en soi. Ce qui n'est pas normal, c'est d'osciller en permanence entre ces deux extrêmes, mais cela se soigne. Rétrospectivement, j'ai remarqué que même dans mes pires périodes de timidité, il m'est arrivé de rencontrer des gens, qui étaient intimidés par moi (eh oui!). Seulement, j'interprétais mal leur comportement à mon égard: je me disais par exemple qu'ils me dénigraient ou qu'ils ne me comprenaient pas.

- Le tournant a opéré lorsque j'ai compris la chose suivante, qui aurait dû pourtant me sauter aux yeux tant elle découle du bon sens: Les autres, dont j'avais si peur sont des gens tout à fait comme moi:

· Avec leurs forces, et c'est pour cela que je ne dois jamais les dénigrer ou me croire bien plus intelligents qu'eux.

· Mais aussi avec leurs faiblesses et c'est pour cela que je ne suis pas obligé de me laisser tout le temps et par tout le monde, mener par le bout du nez. Et je suis tout à fait capable de les mater si nécessaire. Par exemple, j'ai rencontré des gens, certes forts physiquement par rapport à moi, mais monstrueusement bêtes.

- Pour ce qui est de la dépression, là aussi il y a des cycles: Des moments de blues (down), contrebalancés par des moments d'euphorie (high). Idéalement, tout cela est harmonieusement bercé par de grandes et longues périodes de bonheur. Ecoutez la chanson de Barbara:

Le mal de vivre. Là aussi, la seule chose à faire est de domestiquer nos moments de déprime: ne pas accepter le diagnostic des autres (y compris des psys), qui nous ont classés comme dépressifs pour toujours, et ne pas se diagnostiquer nous-mêmes ainsi.

- Lorsque l'on s'est sorti de sa timidité ou de sa dépression, il ne faut pas passer le temps qui nous reste à vivre, à avoir honte de nous-mêmes et à nous lamenter sur les erreurs, que nous avons commises dans le passé, en croyant que les autres nous ont jugé définitivement, et ce pour les raisons suivantes:

· La vie est ainsi faite, qu'il y a toutes les chances pour que nous ne rencontrions plus jamais les gens qui nous ont fait du mal dans le passé. Ceci sauf pour le cas de nos proches, qui, s'ils vous aiment vous pardonneront, et du reste, imploreront votre pardon pour les erreurs qu'eux ont commises à votre égard.

· Les gens, pour lesquels vous étiez la risée, se comportaient mal à votre égard tout simplement parce qu'ils trouvaient facile de se moquer du plus faible, qu'ils ignoraient vos qualités en dehors de votre timidité, bref qu'ils étaient méchants, et vous n'avez pas à leur demander pardon, c'est le contraire qui est vrai! Rassurez-vous, lorsque vous aurez gagné de la confiance en vous, et ce sera peut-être dans un avenir très proche, ils se feront doux comme des agneaux. S'ils se comportent alors toujours mal à votre égard, ce seront eux qui auront affaire à vous et vous aurez tous vos amis de votre côté contre eux.


Pour en savoir davantage sur la dépression et la timidité, je vous engage à cliquer ces mots-clés (les mots en vert) dans mon journal.


Ci-après, un échange que j'ai eu à ce sujet avec un internaute sur un groupe de Facebook, consacré à la timidité et la confiance en soi.

Emile Cadot asked a question .


Pourquoi c'est si compliqué quand on est timide d'aller vers les autres ? Comment arrêter d'être timide?


Yossi Patt

En tant qu'ancien timide (et il m'a fallu atteindre l'âge de 63 ans pour pouvoir me dire que je m'étais défait complètement de cette saloperie), je peux te dire que c'est compliqué parce que... l'on croit que c'est compliqué! (Alors qu'en fait c'est tout simple!). Prenons un exemple: Les gens se moquent de nous quand nous n'osons rien dire ou bien a contrario quand nous prenons la parole à mauvais escient. Nous en concluons que nous ne sommes pas comme les autres, et donc nous essayons de les imiter et, en faisant cela, nous nous ridiculisons. Les gens se moquent donc de nous davantage. Nous en concluons que nous ne sommes décidément pas comme les autres et nous essayons encore plus de les imiter ou bien de nous taire une fois pour toutes. Les autres se moquent de nous encore plus. C'est un cercle vicieux sans fin. Alors qu'en fait, la solution est toute simple: il faut oser être soi-même (au lieu d'essayer vainement d'imiter les autres). Plus facile à écrire qu'à faire! Comprendre que les gens, dont nous avions si peur sont composés de la même matière que nous. Ils ont les mêmes forces (et c'est pour cela qu'on ne doit pas les mépriser ou les prendre à la légère), mais aussi les mêmes faiblesses (et c'est pour cela qu'on ne doit pas les mettre sur un piédestal, les déifier et en avoir peur.) Les seuls conseils que je puisse te donner sont:

1) Rappelle-toi que tu es un homme comme tout le monde, avec les mêmes devoirs et les mêmes droits (y compris celui d'être respecté)

2) Ne dramatise pas quand tu commets des gaffes. Sois le premier à en rire. Cultive ton sens de l'humour.

3) Ose parler de tout cela avec les gens! Tu verras: on ne se moquera pas de toi, bien au contraire (à part les cons). Et commence à en parler avec les gens que tu aimes et à qui tu fais confiance. Ca peut être ta famille et/ou tes meilleurs amis.

Je sais que ce n'est pas facile.

Bon courage,

Yossi Patt


Med Slouma


Je viens de lire ton paragraphe en tant que timide ça me remonte le moral merci et bravo 👏🏻


Yossi Patt


Merci Med. Je me résume, quitte à me répéter:

1) Tu n'es pas différent des autres: tu es comme les autres!

2) Au lieu d'imiter ce que tu crois être les autres, n'aie pas peur d'être toi-même! Ne te tais pas parce que tu crains la réaction des autres. Par contre, si tu n'as franchement rien à dire, alors tais-toi! (N'écoute pas ta voix si elle te dit que tu dois "absolument" parler). Ecoute la conversation des autres, et si tu as des questions, pose-les; si tu as quelque chose à dire, que tu estimes que tu n'es pas hors-sujet, et que tu ne choques personne, alors en avant! Dis franchement ton opinion!

3) Si tu avoues aux gens que tu ne connais pas que tu es un peu timide, ils ne se moqueront pas de toi! Au contraire ils te témoigneront de l'empathie!

C'est aussi bête que ça la timidité!



Recent Posts

See All

Maelle Zk Bonjour, je me pose une question; quand je croise certaines personnes que je connais dans les couloirs de mon travail ils baissent la tête. Qu'est-ce que ça voudrait dire car j'ai l'impressi

Je souffre de problèmes de concentration depuis des années. Je n'ai jamais reçu le diagnostic de TDAH (Le Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité), donc je n'ai jamais été traité spécifiquement p

On m’a envoyé un texte sur WhatsApp qui m'a beaucoup fait rire. Je l'ai envoyé à des amis. Ils ont adoré aussi. Après cela, j'ai envoyé à l'un de ces amis une réaction sérieuse sur ce que le texte imp

bottom of page