top of page

Dieu existe-t-il?

Salut Meïr !


Quoi de neuf Meïrke ? Depuis combien de temps ne nous sommes-nous pas vus ? Plus de 25 ans je crois ?


Ce n'est pas parce que je ne t'appelle pas que je ne pense pas à toi. Je viens justement de parler de toi à un ami, que j’ai connu sur Facebook. Je lui ai dit que tu étais "mon bon religieux et mon beau droitiste" alors que j'étais "ton bon athée et ton bon gauchiste". Je me souviens, en plus du partenariat professionnel fructueux, également des conversations intéressantes que nous avons eues, au cours desquelles il était devenu clair pour nous deux que ce qui nous rapprochait dépassait de loin ce qui nous séparait. Mais je n'ai pas changé d'avis :

- Je ne me définis pas comme un gauchiste mais comme un chercheur de paix. (Par exemple, je ne suis pas nécessairement d'accord avec la solution de deux États pour deux peuples).

- Je ne me définis pas non plus comme un athée (= qui nie l'existence de Dieu. Qui suis-je pour déterminer qu'il y a ou qu'il n'y a pas de Dieu ?) mais comme un agnostique = un sceptique (je sais et j’admets que je ne sais pas).

Je vais te parler de tout cela, mais avant cela, je voudrais faire le point sur ce que j'ai vécu ces dernières années.


J'ai eu une maladie mentale


Mon dernier emploi était chez Motorola, une entreprise très réputée et concurrente de Tadiran. J'ai arrêté de travailler après avoir été hospitalisé pendant deux mois dans un service fermé à Geha, l'hôpital psychiatrique adjacent à Bellinson, sous la direction du psychiatre du district et avec l'intervention de la police. J’étais devenu fou, Meïr.

La réaction de mes patrons et collègues a été exemplaire. Ils sont venus me rendre visite à l'hôpital. Ils ne voulaient pas non plus me licencier. J'ai dû être celui qui leur a dit que j'avais été reconnu invalide à 80% et que je ne pouvais vraiment plus travailler à cause de cela. Même alors, ils m'ont licencié (comme indiqué avec mon consentement) et ont activé une assurance invalidité, que j'ignorais avoir. Ainsi, de 2005 à 2021 (année de ma retraite) j'ai perçu 70% du salaire que j'avais, qui en plus de la pension d'invalidité que je recevais de la Sécurité Sociale, est devenu en fait 100% du salaire que j'avais. Sans travailler.

Cette année, comme mentionné, j'ai pris ma retraite.


Mais je m'en suis sorti même si ce n'a pas été facile.


Ma santé est bien meilleure maintenant.

Ce que je peux te dire en un mot, c'est que nous avons un excellent système de soins de santé en Israël en ce qui concerne le traitement des personnes souffrant de maladie mentale.

Si tu souhaites en savoir plus sur le contexte de la maladie, dont je souffre en fait depuis l'enfance, et sur ce que je veux dire quand je dis "je me suis tiré d'affaire", tu peux lire la lettre ci-jointe à Shir. Shir est l'une des membres du personnel du cours auquel je participe actuellement à la faculté de médecine de l'Université de Tel Aviv. Dans ce cours, des étudiants en médecine et des personnes atteintes de maladie mentale discutent de cette question et travaillent pour améliorer la situation de la communauté des malades mentaux. Le cours s'appelle : "Qui a peur de la maladie mentale ?".


Passons à un autre sujet.


Je me souviens de nos conversations et je voudrais partager avec toi mes réflexions sur le sujet suivant :

Dieu existe-t-il ?

(Je voulais aussi te parler du conflit avec les Palestiniens, mais quand j'ai réalisé que ma lettre serait trop longue, j'ai abandonné cette idée. Ce sera pour une autre fois !)


Qu'est-ce que Dieu exactement ?

On a demandé un jour à Einstein s'il croyait en Dieu. Il a répondu : Dites-moi d'abord ce que vous entendez par Dieu, et ensuite je vous dirai si je crois en lui.

En philosophie, on dit que l'existence dépend de l'essence.


Je vais donc essayer de relever le défi que nous lance ce grand physicien, et je donnerai deux définitions de Dieu :

A) L’une, qui à mon avis est celle de beaucoup de gens, et auquel je ne crois vraiment pas. (Bien que je puisse me tromper. Comme mentionné, je suis sceptique)

B) Une, à laquelle je dois nécessairement croire par sa définition même. (Même si elle est loin d'être complète : de moi, je ne sais pas tout, du monde encore moins, alors qui suis-je pour tout savoir de Dieu ?)


A) La définition de Dieu, à laquelle je ne crois pas.

Le premier à avoir osé peindre Dieu fut Michel-Ange dans son célèbre tableau : La Création de l'homme, où l’on y voit le doigt de Dieu. L'image de Dieu telle qu'elle apparaît à beaucoup de gens, est celle d'un vieil homme barbu à longue barbe, assis dans le firmament où il n'y avait rien, et qui un beau jour décida de rompre son ennui et de créer le monde. Puisqu'il était tout-puissant, il a accompli la tâche qu'il s'était fixée en seulement sept jours ! (Les petits malins demanderont : "S'il était vraiment tout-puissant, pourquoi n'a-t-il pas créé le monde par un coup de baguette magique, en une seule fois et non en sept jours, mais passons !)". Je t'ai demandé un jour : "Et qu'a-t-il fait depuis ?". Tu m'as répondu avec ton humour : "De la maintenance !".


Dis-moi vraiment, est-ce sérieux ?!


Cette image de Dieu est obtenue à partir de la lecture du livre de la Genèse. « Et qui a écrit le livre de la Genèse ? », je demande ? "Dieu!", Les extrémistes religieux répondent. Encore lui !


Mon avis sur une telle image de Dieu :


À mon avis, le livre de la Genèse et avec lui toute la Torah ont été écrit par des êtres humains. Et ils l'ont écrit avec beaucoup de talent. Mais _ et ce n'est pas un blasphème de le dire _ ils l'ont écrit aux 7ème et 6ème siècles avant JC, et ne pouvaient pas répondre à une question comme "Comment l'univers a-t-il été créé?" autrement qu’en s'appuyant sur les connaissances accumulées par la science jusqu'à cette époque. C'est-à-dire:


Le monde est merveilleusement organisé. Après tout, il ne pouvait pas s'organiser tout seul, et l’on ne sait rien de celui qui l'a organisé. Par conséquent, il doit y avoir une créature qui l'a créé et organisé. Appelons cette créature : « Dieu ».


Bravo pour cette explication scientifique du 7ème au 6ème siècle avant JC ! (Et je ne suis pas cynique, il fallait bien que la science parte d'un point quelconque !)


Mais l'erreur que beaucoup de gens ont commise a été d'affirmer que tout ce qui était écrit dans la Torah était la parole du Dieu vivant, et à partir de maintenant, chaque fois que la science révèlera des choses qui sembleront contredire ce qui est écrit dans la Torah, alors de deux choses l’une :

1) Ou bien ils la disqualifieront comme hérésie, si seulement ils le peuvent. C’est ainsi, par exemple, qu’ils ont rejeté les découvertes de Darwin, le père de la théorie de l'évolution. "La théorie de l'évolution considère que le processus par lequel différentes espèces ont évolué sur des milliards d'années à partir d'un ancêtre commun, par le biais de la sélection naturelle.

2) Lorsque les découvertes de la science contredisent sans équivoque ce qui est écrit dans la Torah, ils trouveront des explications délirantes et artificielles qui ne convaincront personne d'autre qu'eux-mêmes, que "ce qui semble contredire notre Torah sacrée" n'est pas du tout une contradiction, mais plutôt la preuve que ce qui était écrit dans la Torah était bien vrai. Par exemple, si l'on prouve que l'univers a été créé il y a au moins 5 milliards d'années (et non environ 5700 ans), qu'il s'est écoulé bien plus d'un jour entre la création du ciel et la création des plantes, entre la création des plantes et la création des animaux, et entre la création animale et l'apparition humaine sur terre, : "Oui, mais un jour, et un an, dans le sens de la Torah, ce n'est pas un jour comme nous l'entendons, etc."

3) D'ailleurs, ils éludent cette question : si vous partez de l'hypothèse (= axiome, d'ailleurs qui vous a dit que cet axiome était vrai ?) que si une chose (le monde) est organisée, alors il doit nécessairement y avoir quelqu'un qui l'a créé (et c'est Dieu), alors l'honnêteté intellectuelle exige que quelle que soit la question que vous posez sur le monde (qui l'a créé ?), vous vous posiez aussi sur Dieu ! (Et répondez : il y a un "super-Dieu qui a créé Dieu". Vous voyez : vous ne résolvez pas la question, vous la reportez simplement à l’étape suivante. Bien entendu ils me répondront que personne n'a créé Dieu parce que ça et ça .... Alors si oui, pourquoi ne pas simplement dire la même chose sur le monde?


Avec cette approche, ils empêchent la science d'avancer et de comprendre chaque jour, un peu plus notre monde.


B) La définition de Dieu, à laquelle je dois croire par sa définition même.


Comme je te l'ai écrit sur WhatsApp, il y a une gématrie que j'aime bien, et c'est : Dieu = La Nature

E 1 + L 30 + H 5 + Y 10 + M 40 = 86 (ELHYM = Dieu en Hébreu)

H5 + T9 + B2 + E70 = 86 (HTBE = La Nature en Hébreu)


Je pense qu'il y a des gématries intelligentes et des gématries bêtes.


- Une gématrie bête est l’une où l’on prend deux mots qui représentent deux concepts, dont la somme des lettres est égale, afin de soi-disant "prouver" une connexion entre ces deux concepts. Cela part de la croyance stupide, ridicule et naïve que l'hébreu est la langue sacrée. Donc, si le calcul montre l'égalité entre les deux mots, alors il y a aussi un lien entre les deux concepts qu'ils représentent.


Je trouve bête une telle gématrie parce que l’on peut prouver ainsi n'importe quoi ! Donne-moi un peu de temps, et je te trouverai une gématrie selon laquelle "le plus juste parmi les hommes" = "Hitler".

La gématrie intelligente, en revanche, indique une égalité arithmétique entre deux mots non pas pour dire que parce que la langue hébraïque est sacrée, il existe un lien entre les deux concepts, mais en tant que moyen mnémotechnique pour se rappeler qu'il existe un lien étroit entre les deux notions.


Tout cela pour te dire Meïr, que lorsque les scientifiques disent "La Nature" et que les religieux intelligents disent "Dieu", ils veulent tout deux dire la même chose.


Pour moi, Dieu est toute la nature avec tous ses merveilleuses lois, que la science parvient à révéler un peu plus chaque jour.


Je ne me pose pas de questions comme celle de savoir si Dieu a une existence distincte de celle de l'univers, et si Dieu existait avant de créer le monde, car ce sont des questions sans intérêt et qui ne troublent pas mon sommeil.


Je me demande par contre comment le monde a été créé avec ses merveilleuses lois. Et là encore je réponds : je ne comprends pas, je ne sais pas ! Mais Meïr, quand tu dis quelque chose comme "je ne sais pas !", ça ne donne à personne le droit de dire que la réponse la plus naïve qui vient à l'esprit est la bonne réponse ! Du moins je le pense.


Il y a plusieurs aspects à Dieu. Désormais j'écrirai Dieu et quand je parlerai de Son Nom, c'est dans le sens où je l'ai défini .


- Dieu, créateur de l’univers. Nous en avons déjà parlé. Et je laisse même ouverte la question de savoir si le monde a été créé à un moment donné ou si le monde existe depuis toujours Einstein (encore lui !) a dit un jour : « Je ne connais que deux choses infinies : l'univers et la bêtise humaine », encore que pour ce qui est de l'univers je ne sois pas tout à fait sûr ! 😊 Si Einstein n'était pas sûr de la finitude ou de l'infinité de l'univers, alors moi aussi je peux me permettre d'être sceptique à ce stade.

- Mais il y a un autre aspect aux lois qui régissent l'univers. En plus des lois matérielles, il y a également des lois spirituelles.


Qu'est-ce que je veux dire quand j'écris « les lois spirituelles » ? Qui a dit qu’il y avait des lois spirituelles dans la nature. Fait cette remarque, Meïr : toutes les religions, aussi bien que les philosophies athées, de tous les peuples et de toutes les époques ont les mêmes valeurs universelles. Citons entre autres: la vérité, la justice, la beauté, la liberté et l'amour du prochain. Il y a ceux qui disent ou ont dit que la justice devait être respectée parce que Zeus l'a exigé, parce que c'est ce que Dieu a commandé à Moïse, ou bien parce que Jésus a dit cela, mais les commandements issus de ces principes premiers sont tous les mêmes.


Et je ne dis rien d'évident ici, loin de là ! Il n'y a certes pas manqué à travers les âges de philosophes et de régimes politiques, qui ont épousé des valeurs différentes de ces valeurs universelles. Par exemple, selon les nazis, le racisme était au-dessus de valeurs comme la liberté et la justice. Le fait est que toutes ces théories ont fait faillite très rapidement.


Personnellement, je dis que de même que Dieu a des lois physiques, Il a des lois morales (spirituelles, si tu préfères). C'est juste une question de logique : un monde où des valeurs comme la justice par exemple ne seront pas respectées ne pourra pas exister dans la durée. Il est vrai que le plus fort peut injustement contrôler le faible pendant un temps limité, mais la justice finira toujours par gagner.


Mais le fait que la justice (et les autres valeurs : vérité, beauté, liberté, amour des autres...) finisse toujours par gagner ne signifie pas qu'elle gagne toujours et systématiquement. Il n'y a pas de paradis sur terre. Il y a une lutte permanente entre le bien et le mal chez tous les animaux, entre les êtres humains en particulier et à l'intérieur de chaque être humain.


Quel comportement dois-je avoir si j’admets cette définition de Dieu ?


Ce n'est pas du tout une question simple à mon avis.

L'expression suivante de Rabbi Nachman de Breslav me parle beaucoup :

"Le monde entier est un pont très étroit et l'essentiel est de ne pas avoir peur du tout."


Avec mes mots (Rabbi Yossi Patt de Ramat Gan 😊), je dis qu'il faut constamment maintenir un équilibre ténu entre deux tendances opposées (le bon instinct et le mauvais instinct), être conscient de l'anxiété que cela crée en nous, et savoir comment faire pour le contrôler. (Et l'essentiel est de ne pas avoir peur du tout)


Tu peux lire sur mon blog par exemple ce que j'écris sur la façon de lutter contre l'anxiété lorsque nous sommes:

- Trop paresseux pour faire quelque chose (nous n’avons pas envie de le faire)

- Trop occupé pour faire quoi que ce soit (on se dit qu’on n'a pas le temps)


Dans le post suivant, je propose une méthode pour résoudre ce genre de problèmes, une fois pour toutes.

Comment faire face à certains problèmes de la vie?


De tels problèmes d'équilibre fragile entre ces deux tendances opposées abondent.

Quelques exemples :

Nous voulons, et plus que cela, nous avons même besoin d'être respectés, mais pas si (inconsciemment bien sûr) on invite les gens à nous respecter, on obtiendra le résultat inverse. (Ils nous mépriseront)

Celui qui poursuit l'honneur, l'honneur lui échappe. (Paroles des Sages)

- Nous aimons rire et aimons qu’on nous dise que nous avons le sens de l'humour _ et c'est légitime. Mais si nous essayons de raconter une "blague" non pas parce qu'elle nous fait rire mais (encore une fois inconsciemment) pour qu'on nous dise que nous avons le sens de l'humour, ça tournera probablement à être une blague foireuse.

- Quand je fais quelque chose, comme écrire cette lettre, j'ai une voix intérieure (Les pensées négatives, le mauvais instinct, peu importe comment tu appelles cela) qui me dit : Ne répands pas tes idées gratuitement, on te les volera, ce qui me retient de le faire. Mais à l'inverse, il y également une autre voix ainsi que mon expérience qui me disent que si je me donne sans compter, je serai finalement gagnant.


J‘espère que la nature (= Dieu) est faite en sorte que :

- Si je m’efforce de faire ce qui est le bien à mon avis.

- Si je sais exiger de moi le maximum, et en même temps me pardonner toutes les erreurs que je fais en cours de route, petites comme grandes.

Si je sais exiger le maximum des autres, et en même temps leur pardonner toutes les erreurs qu'ils commettent en cours de route, petites comme grandes.


ð Je sortirai gagnant au final.


En ce sens, et si Dieu est défini comme je l'ai défini :

Je crois en la providence divine et j'ai confiance en Lui.


Il y a beaucoup d'autres sujets dont on peut parler comme :

- Les commandements qui concernent les relations de l'homme et Dieu et celles entre l'homme et la nature.

- L’attitude envers la tradition

- La coercition religieuse

Mais il est impossible de parler de tout dans une seule lettre.

Merci d'avoir eu la patience de lire mes lettres jusqu'au bout.


Je te souhaite le meilleur,

Yossi

Recent Posts

See All

Maelle Zk Bonjour, je me pose une question; quand je croise certaines personnes que je connais dans les couloirs de mon travail ils baissent la tête. Qu'est-ce que ça voudrait dire car j'ai l'impressi

Je souffre de problèmes de concentration depuis des années. Je n'ai jamais reçu le diagnostic de TDAH (Le Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité), donc je n'ai jamais été traité spécifiquement p

On m’a envoyé un texte sur WhatsApp qui m'a beaucoup fait rire. Je l'ai envoyé à des amis. Ils ont adoré aussi. Après cela, j'ai envoyé à l'un de ces amis une réaction sérieuse sur ce que le texte imp

bottom of page