top of page

Comment penser efficacement?

Dans mon cours d'échecs, le professeur nous a donné un problème à résoudre, comme il nous en donne toujours. Mais cette fois, j'ai résolu l'énigme plus facilement et beaucoup plus rapidement que je ne suis habitué à résoudre un tel problème.


Comment ai-je fait ça ?


J'ai remarqué qu'en général, lorsque je suis confronté à un tel problème, je ne suis pas entièrement concentré sur la résolution du problème. Quand je dis que je « réfléchis » au problème, je dois admettre qu'au mieux 30 % de mon cerveau « flotte », 30 % est occupé par des questions qui n'ont qu'un lien indirect avec le problème, par exemple : « Vais-je être capable de résoudre l'énigme du professeur cette fois ? Et dans ce cas, serai-je le premier à trouver la solution ? » 20 % sont occupés par mes pensées habituelles sur des sujets qui n'ont rien à voir avec les échecs. Et seulement 20% sont occupés par la tâche que je voulais accomplir à savoir résoudre le problème en calculant des variantes : "Si je mets mon cavalier ici, l'adversaire peut faire A B ou C. Dans le cas A je ferai ce coup auquel il pourra répondre par C ou D, dans le cas B il peut et ainsi de suite.


Ce que je voulais, c'était que 100 % de mon cerveau soit occupé à calculer des variantes. Et donc j'ai dit au professeur : "Je vais réfléchir à voix haute : « Si je mets mon cavalier ici, l'adversaire peut faire A B ou C etc. » Je pense que c'est la façon de penser des joueurs forts. Certes, ils n'analysent évidemment pas à voix haute la position en présence de l'adversaire, mais ils ont pris l'habitude de penser à la solution du problème qui se pose à eux et uniquement à lui.


La photo suivante illustre bien ce que je viens de dire. (GM = Grand maître d’échecs, NEPO = Un des candidats au titre mondial, MAGNUS = Meilleur candidat au titre mondial, CARLSEN = Champion du Monde)





Cette façon d'exprimer vos pensées à haute voix (au début, au moins, pour l’entraînement) pour vous forcer à consacrer 100% de votre réflexion à la résolution du problème fonctionne non seulement pour les échecs, mais pour pratiquement tout. Dans l'image ci-jointe se trouve la phrase suivante :




Et en effet, dans mon blog, j'ai pu mieux gérer les problèmes de la vie en les écrivant noir sur blanc, au lieu d'y "penser" de manière inefficace comme je l'ai décrit plus tôt sur la façon dont j’essayais de résoudre des problèmes d'échecs.


Essayez cela vous aussi, je vous assure que ça marche !


Recent Posts

See All

Maelle Zk Bonjour, je me pose une question; quand je croise certaines personnes que je connais dans les couloirs de mon travail ils baissent la tête. Qu'est-ce que ça voudrait dire car j'ai l'impressi

Je souffre de problèmes de concentration depuis des années. Je n'ai jamais reçu le diagnostic de TDAH (Le Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité), donc je n'ai jamais été traité spécifiquement p

On m’a envoyé un texte sur WhatsApp qui m'a beaucoup fait rire. Je l'ai envoyé à des amis. Ils ont adoré aussi. Après cela, j'ai envoyé à l'un de ces amis une réaction sérieuse sur ce que le texte imp

bottom of page