top of page

Comment maîtriser sa volonté ?

Comment maîtriser sa volonté ?


Quand je dois faire quelque chose (soit qui m’a été imposée, soit que j’ai moi-même décidé de faire), il m’arrive souvent de me convulsionner avec des pensées comme :

- Je n’ai pas envie de faire cela !

- J’ai plutôt envie de dormir !

- J’ai plutôt envie de faire autre chose, et cet « autre chose » perturbe mes pensées au point qu’il m’empêche finalement d’accomplir correctement la tâche que je m’étais fixée.


Ce qu’on fait dans ces cas-là, c’est l’une des (mauvaises) choses suivantes :

- On ne fait pas ce que l’on avait à faire.

- On remet à plus tard.

- On la fait quand même mais mal car on a l’esprit ailleurs.

- Pire encore, on se laisse gagner par des pensées négatives : « Je n’ai aucune volonté ! », « Je n’arriverai jamais à rien ! », « Je suis un pauvre type ! »


Quand j’étais petit garçon, alors que je n’arrivais jamais à accomplir la tâche la plus élémentaire de la vie, à savoir m’extraire de mon lit, mon père _ paix à son âme _ m’avait donné ce conseil : « Fais LES GESTES de se lever ! »

- J’avoue que longtemps je n’ai pas réellement compris la justesse et la profondeur de ce conseil : Je continuais à me retourner dans mon lit avec les mêmes pensées obsédantes, avec en plus celle « qu’il fallait absolument que je fasse les gestes de me lever ! »


Bien plus tard, j’ai compris. Et c’est valable non seulement pour se lever de son lit, mais pour accomplir N’IMPORTE QUELLE MISSION : Il s’agit exactement de cela : au lieu de ruminer, se dire : Je me lève (et joindre le geste à la parole), je vais dans la salle de bains, je prends ma douche etc. Et je n’oublie surtout pas de me féliciter après avoir accompli chacune de ces « mini-tâches », et de me féliciter chaleureusement après avoir exécuté l’ensemble de ma mission.


Pourquoi est-ce que ça marche ? Pour une raison bien simple qui est que l’on ne peut pas penser à deux choses à la fois ! Je ne PEUX pas me miner et en même temps me dire : Je veux faire A. Pour faire A, il faut que je fasse d’abord a, puis b, puis c. Et je joins le geste à la parole, tout en me félicitant, comme je disais.


ATTENTION : Ne me faites surtout pas dire ce que je n’ai pas dit :

1) Il ne s’agit pas de nous transformer en automates. On ne doit évidemment pas tout le temps se dire : « Je fais ci, je fais ça ! » Ce qui serait débilisant. Encore une fois, il ne s’agit uniquement que de mobiliser 95% de son esprit sur la tâche à accomplir, afin d’écarter toute pensée parasite. Très vite, on remarquera que l’on est désormais tout entier attelé à sa tâche, et qu’on n’a plus besoin d’agir comme un robot.

2) Je n’ai pas dit non plus qu’il ne fallait jamais céder les choses « auxquelles on a envie », au profit des choses « que l’on se doit de faire ». J’adore par exemple la chanson de Michel Fugain « Chante ! », qui commence comme cela :


Chante la vie, chante Comme si tu devais mourir demain Comme si plus rien n'avait d'importance Chante, oui chante Aime la vie, aime Comme un voyou, comme un fou, comme un chien Comme si c'était ta dernière chance Chante, oui chante

Tu peux partir quand tu veux Et tu peux dormir où tu veux Rêver d'une fille Prendre la Bastille Ou claquer ton fric au jeu Mais n'oublie pas

Chante la vie, chante

https://www.youtube.com/watch?v=hoZi2WcfkMM


Si vous me demandez mon avis sur la question : « Que doit-on faire en priorité : ce que l’on DOIT faire ou bien ce que l’on a ENVIE de faire ? », je répondrai : « Ni l’un, ni l’autre ! Il n’y a pas de règles ! Parfois l’un, parfois l’autre ! L’idéal est que l’on fasse l’un et l’autre à la fois, et c’est pour nous aider à parvenir à ce résultat que j’ai écrit ce billet »

Recent Posts

See All

Maelle Zk Bonjour, je me pose une question; quand je croise certaines personnes que je connais dans les couloirs de mon travail ils baissent la tête. Qu'est-ce que ça voudrait dire car j'ai l'impressi

Je souffre de problèmes de concentration depuis des années. Je n'ai jamais reçu le diagnostic de TDAH (Le Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité), donc je n'ai jamais été traité spécifiquement p

On m’a envoyé un texte sur WhatsApp qui m'a beaucoup fait rire. Je l'ai envoyé à des amis. Ils ont adoré aussi. Après cela, j'ai envoyé à l'un de ces amis une réaction sérieuse sur ce que le texte imp

bottom of page