top of page

Qu'est-ce qui m'a fait arrêter de me comporter bizarrement en société?

Dans le passé, sans que j'en sois conscient, je me comportais de façon lunatique. Je l'étais moins avec les membres de ma famille et les gens que je connaissais bien. Je me conduisais de façon normale seulement avec les gens que je connaissais bien. Pour ce qui est des autres, je me conduisais de façon acceptable, seulement quand je m'habituais à eux, car alors je gagnais de la confiance en moi. Je comprends maintenant pourquoi ceux qui se moquaient de moi et me persécutaient étaient les gens qui ne me connaissaient que de façon superficielle.


Ça m'a pris des années pour comprendre la chose suivante : c'est précisément parce que je me considérais comme quelqu'un de lunatique que je me comportais de façon lunatique! Par exemple, en posant des questions inopportunes dans un effort innocent et sincère de paraître original, en racontant des blagues foireuses pour me faire remarquer, en voyant les autres de manière erronée et en me rendant ridicule en essayant de les imiter.


Inutile de préciser qu'après chaque échec de ce genre, je me disais : "Yossi, ne fais plus cela", et j'entrais de la sorte dans un cercle vicieux de timidité et de manque de confiance en moi.


Je croyais que tous les autres étaient des "amis", et que moi-même je n'étais l'ami de personne ! Sans observer les tensions et la haine qui existe parfois entre deux êtres humains. Lorsque je parlais à une tierce personne des rapports "amicaux" entre ces deux personnes, on me disait, à juste titre : "Mais qu'est-ce que tu peux être naïf !" Je ne me défendais pas, lorsque j'aurais été tout à fait en droit de le faire, encore une fois en partant de la pensée absurde "que si quelqu'un se conduit avec moi de façon méchante, eh bien c'est qu'il a raison ! D'autre part, lorsque quelqu'un se comportait avec moi de manière bienveillante, je lui répondais agressivement et je finissais vraiment par m'en faire un ennemi, ce qui à propos de cercle vicieux, renforçait en moi le sentiment que tout le monde me détestait.


Et aujourd'hui, comment je vois les choses que je viens d'évoquer ? Comme j'ai gagné de la confiance en moi, je n'essaye plus "d'être original" : je parle de manière simple, comme tout le monde. Et seulement dans les cas où je pense à quelque chose qui me parait original, je le dis, et souvent, ça passe très bien aux yeux des autres. De même, je ne raconte pas des choses pour essayer de paraître drôle (ce qui dans ce cas me mène à coup sûr à faire une blague foireuse). En revanche, lorsque dans le courant de la conversation, je pense à quelque chose qui me fait rire intérieurement, je ne me prive pas de le dire, et l'on dit parfois de moi que j'ai le sens de l'humour.


Je n'hésite pas non plus à repousser poliment, mais fermement les tentatives de personnes pour se moquer de moi, et je remarque que même si je n'acquiers pas leur sympathie (bien que même cela arrive !), j'obtiens au moins leur respect. D'autre part, j'accepte désormais de me lier avec les gens qui me semblent sympathiques, je reconnais une attitude bienveillante de la part des autres et je réagis en fonction de cela.


Aujourd'hui, quand je suis en présence d'étrangers, comme finalement je suis resté le même, il me vient à l'esprit les bêtises et les types de comportements que j'aurais eus dans cette situation, mais je m'abstiens tout simplement de les dire ou de les avoir. Je parle uniquement quand j'ai vraiment quelque chose à dire, et en revanche je ne me tais pas, par timidité, dans les circonstances où je devrais parler.


Dans le billet "Comment vivre des changements qui nous ont été imposés", je racontais comment il était difficile de s'habituer à un changement quand il vous était défavorable. Comme vous pouvez le constater, s'habituer à un changement favorable n'est pas chose facile non plus.


Recent Posts

See All

Maelle Zk Bonjour, je me pose une question; quand je croise certaines personnes que je connais dans les couloirs de mon travail ils baissent la tête. Qu'est-ce que ça voudrait dire car j'ai l'impressi

Je souffre de problèmes de concentration depuis des années. Je n'ai jamais reçu le diagnostic de TDAH (Le Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité), donc je n'ai jamais été traité spécifiquement p

On m’a envoyé un texte sur WhatsApp qui m'a beaucoup fait rire. Je l'ai envoyé à des amis. Ils ont adoré aussi. Après cela, j'ai envoyé à l'un de ces amis une réaction sérieuse sur ce que le texte imp

bottom of page